You cook me ?

15 octobre 2017

Les p'tits cookies d'Emma

Quand je vois des cookies, rares rescapés de la dernière soirée entre voisins, faire briller 3 paires d'yeux et n'avoir qu'une espérance de vie le lendemain de moins de 3 mn dans notre cuisine, c'est signe qu'il faut se pencher sérieusement sur le dossier. Et vite demander la recette pour ne pas qu'elle tombe dans les limbes des souvenirs des trucs-trop-bons-qu'on-a-mangé-un-jour-mais-on-ne-sait-plus-où.

Parce que j'aime le partage, je te la confie à mon tour comme elle m'a été livrée, rédigée par sa propriétaire :

"Les P'tits cOOkies d’Emma  

  • 125 g de beurre (mou ou pas) – ah oui, salé … je suis bretonne quand meme !
  • 120 g de sucre de canne
  • 1 petit oeuf
  • 200 g de farine T80 
  • 1 c. à c. rase de levure (je la choisis sans phosphates)
  • pas de pincée de sel, il y en a dans le beurre ! 
  • 170 g voire 200g ce n’est pas grave de pépites de chocolat 

Préchauffer le four à 150°.

Mixez le beurre et le sucre jusqu’à obtention d’une pommade.
Ajouter un œuf et pourquoi pas un peu d’extrait de vanille + la farine + la levure + les pépites.

On ne mange pas la pate … 

On la met un peu au frigo, pas trop longtemps, juste pour qu’elle durcisse un peu … le temps de ranger le plan de travail suffit…

On prend une cuillère à glace et on forme des boules régulière sur la plaque. Avec cette quantité on fait 2 plaques de cookies. Il faut bien les espacer.

Cuisson : 150° - 18-20’ … quand on les retire, on a l’impression qu’ils ne sont pas cuits … mais ils sont juste fondants, ils vont se faire en refroidissant … 

Voilà, tu sais TOUT de mes cookies … "

_1150614-1

Si toi aussi tu veux diffuser du bonheur autour de toi, c'est cette recette qu'il te faut noter. Sinon, il y a toujours la possibilité de commander un bocal directement à Emma...

Posté par lorasam à 17:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,


03 octobre 2017

Jus betterave pomme menthe, et un peu de pêche

Un jus ultra frais, pour mettre en valeur une belle betterave d'un jardin troyen, revenue avec nous d'un bon we "revival les amis" comme on les affectionne.

Si tu n'es pas très fan de la betterave cuite, tu pourrais penser que la version crue sera pire, avec un goût de terre encore plus prononcé. Et bien préparée en jus, que nenni. La pomme apporte une note fruitée et acidulée, la menthe de la fraîcheur, et la petite pêche qui s'ennuyait au fond de la corbeille à fruits a été juste parfaite pour sucrer tout ça.

Pour un grand verre de jus délicieux, hormis 10 mn devant toi, il te faudra :

  • 1/4 de betterave crue
  • 1 grosse pomme
  • 1 petite pêche
  • 5 feuilles de menthe

Peler les fruits et la betterave, les couper en cubes. Laver la menthe. Passer le tout à l'extracteur de jus et consommer rapidement, pour profiter pleinement de toutes les vitamines.

_1150591-1

Ton oeil affuté aura vite remarqué la très jolie plaque de présentation, réalisée par la talentueuse céramiste Isabelle Paoletti. Son travail est à découvrir sur le site Ceramiz, et je ne saurai trop te conseiller d'aller y faire un tour.

Posté par lorasam à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 septembre 2017

Madeleines coques en chocolat

Je sors ma première plaque du four, je démoule mes madeleines, j'enfourne la seconde plaque, je me retourne et paf, plus rien. Plus une seule madeleine en vue, mais des gloutons les mains en l'air, l'air de rien, trahis par des joues bien remplies et quelques miettes laissées sur le lieu du forfait. En flag de péché de gourmandises. Il faudra être un peu plus patient la prochaine fois pour espérer avoir la petite coque en chocolat qui va avec. Non mais.

Pour une petite trentaine de madeleines, hormis 30 mn devant toi et 2 heures de repos, il te faudra :

  • 3 oeufs
  • 150 g de farine
  • 125 g de sucre
  • 125 g de beurre
  • 1 pincée de sel
  • 5 g de levure chimique
  • 1 cc  de vanille liquide
  • Coques en chocolat : 100 g de chocolat noir + 1 cs de lait

Battre les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange double de volume. Ajouter la farine et la levure, bien mélanger. Ajouter enfin le beurre mou (ramolli au préalable une vingtaine de secondes au micro-onde si besoin), le sel et la vanille.

Laisser reposer au régrigérateur pendant au moins 2h (*).

Préchauffer le four à 240 °.

Graisser une plaque à empreinte "madeleine" et déposer une cuillère à soupe de pâte dans chaque cavité, sans chercher à l'étaler. 

Enfourner immédiatement pour 2 mn à 240°, puis baisser à 180° pendant 8 à 10 mn selon le four. Démouler les madeleines sur une grille, puis laver la plaque à madeleines.

Faire fondre le chocolat avec le lait sur feu très doux. Déposer 1 cc de chocolat fondu au fond de chaque empreinte propre (**), et replacer les madeleines dans leur cavité. Mettre au frais le temps que le chocolat se solidifie, et démouler à nouveau.

 _1150502-1

 (*) Attention, attention ! La bosse des madeleines se forme graçe au choc thermique entre la pâte bien froide et le four très chaud. Cette étape est donc indispensable pour obtenir une madeleine qui ressemble...à une madeleine. Sinon le gâteau sera tout aussi bon, pas de souci, mais il aura plutôt une tête de muffin raté. A toi de voir.

(**) J'utilise pour cela des plaques à empreinte en silicone, ce qui me garantit une coque de chocolat bien lisse, sans défaut, qui se démoule toute seule. Avec des plaques à madeleine traditionnelles, très franchement, je ne sais pas si le résultat est le même. Alors je suis preneuse du retour d'expérience si quelqu'un veut bien la tenter.

Posté par lorasam à 09:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 septembre 2017

Haricots verts à la tomate

Les bons haricots verts de mamie Lulu, égarés au fond de son grand congélateur...c'est pour MOI !!! Gorgés de jus cuisinés de cette façon, je m'en relèverais la nuit.

Pour une bonne poelée de haricots verts qui régalera 4 personnes, hormis 30 mn devant toi, il te faudra :

  • 500 g de haricots verts frais ou surgelés (pas de conserve stp !)
  • 100 g  de lard fumé
  • 1 gros oignon jaune
  • 2 tomates
  • sel et poivre

Couper le lard fumé en lanières fines, émincer l'oignon, couper les tomates en quartier.

Dans une sauteuse, faire revenir le lard et l'oignon dans une cs d'huile d'olive, puis ajouter les haricots verts équeutés et les saisir rapidement. Saler, ajouter un verre d'eau, et cuire 15 mn à couvert à feu moyen. Ajouter alors les tomates, et laisser mijoter de nouveau à couvert 15 mn de plus. Rectifier l'assaissonement et servir très chaud.

_1150573-1

_1150571-1

Posté par lorasam à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 septembre 2017

Confiture de myrtilles au citron

Mon souvenir de gamine en we familial à l'étang de Villers Cotteret, en sortant de la toile de tente à l'aube, les pieds mouillées de la rosée du matin, couverte d'un bon gros pull, le bol de café fumant et les tartines dégoulinantes de confiture de myrtilles bien noire avalées avec délice avant d'aller ramasser des escargots dans la campagne environnante. Maintenant, le samedi matin, on se lève toujours aussi tôt mais on s'équipe surtout pour aller au marché de Bois Coco...ça a moins de charme, c'est sûr.

Mais j'aime toujours autant la confiture de myrtille.

Pour 2 pots de confiture qui tâche, hormis 20 mn devant toi, il te faudra :

  • 400 g de myrtilles
  • 250 g de sucre
  • 1 petite pomme
  • 1 cc de vanille liquide
  • le jus d'1 citron

Dans une grosse casserole, mélanger les myrtilles et le sucre. Ajouter la pomme rapée finement, la vanille liquide et le citron. Cuire à feu moyen pendant 20 mn et écrasant les fruits de temps en temps. Mettre en pot immédiatement. 

_1150510-1

Une fois n'est pas coutume, je vais exceptionnellement faire l'apologie d'un magasin de surgelés plutôt que de prôner l'achat des produits de saison. HOUUUUUUUU ! Dehors !!!! Et pourtant, j'ai eu un mal fou à retrouver le goût des myrtilles de mon enfance, les toutes petites trés foncées, un peu acidulées, avec un parfum incomparable, qui ne ressemblent en rien aux grosses billes bleues fadasses qu'on trouve en barquette un peu partout. Je pensais qu'à part partir en expédition dans les coins reculés des montagnes vosgiennes ou me payer un aller-retour à Quebec pour ramener des bleuets, cette confiture ne resterait à jamais plus qu'un lointain souvenir nostalgique. Jusqu'à entrer un jour de détresse chez Picard, pour ne pas le nommer, et prendre au hasard en dépannage un sac de myrtilles bio dans le bac des fruits surgelés. Et là : révélation. Exactement celles qu'il fallait. Voila, c'est dit.

Posté par lorasam à 16:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,


14 septembre 2017

Brownie chocolat courgette

Autrement appelé "brownie bonne conscience", car non content d'être à base de bon légume, de la courgette insoupçonnable au goût, et de fromage blanc à 0%, ce brownie ne contient pas un gramme de beurre. Un peu de sucre tout de même, faut pas déconner. Et malgré cela, complètement addictif. Un truc de dingue.

Pour un beau brownie qui te fera plusieurs goûters, hormis 30 mn devant toi et 1 nuit au frais, il te faudra :

  • 2 oeufs
  • 200 g de sucre
  • 40 g de purée d'amande
  • 140 g de farine
  • 60 g de maïzena
  • 50 g de cacao en poudre non sucré
  • 250 g de courgette rapée finement
  • 100 g de fromage blanc à 0%
  • 1 cc d'arome de vanille liquide
  • 70 g de pépites de chocolat noir

Préchauffer le four à 180°.

Battre les oeufs, le sucre, et l'arôme vanille jusqu'à ce que le mélange double de volume. Ajouter la farine, la maizena, le cacao et la purée d'amande et bien mélanger.

Ajouter ensuite la courgette rapée et le fromage blanc, mélanger de nouveau, puis incorporer en dernier les pépites de chocolat.

Verser dans un grand moule rectangulaire en silicone (sinon dans une moule beurré) sur 2 cm de hauteur environ. Cuire pendant 20 mn. Laisser refroidir avant de démouler, puis emballer dans du film alimentaire et conserver au frais jusqu'au lendemain. 

_1150519-1

Pourquoi donc une nuit au frais me diras-tu ? Parce qu'ainsi le brownie sera bien dense, avec une texture un peu mouillée et des pépites de chocolat bien présentes. Et c'est comme cela que je le préfère. Je le conserve au frigo d'ailleurs jusqu'à ce qu'il disparaisse.

12 septembre 2017

Tarte aux fromages et graines de tournesol

Une des meilleures façons que je connaisse de recycler des restants de fromages qui n'ont plus ni la tête ni l'allure à figurer sur un plateau digne de ce nom.

Pour une belle tarte qui va embaumer ta cuisine, hormis 45 mn devant toi, il te faudra :

  • 1 pâte feuilletée prête à dérouler 
  • 140 g de fromages divers écroutés (ici : comté, st nectaire, coeur de Neufchâtel)
  • 140 g de fromage blanc
  • 20 cl de crème liquide
  • 3 oeufs
  • 2 cs de graines de tournesol

Préchauffer le four à 180°.

Faire fondre les fromages coupés en petits morceaux avec la crème, à feu très doux, puis laisser tiédir un peu.

Battre les oeufs avec le fromage blanc, et ajouter à la crème de fromage. Bien mélanger.

Verser sur la pâte feuilletée, parsemer de graines de tournesol et enfourner pour 30 mn.

_1150480-1

Il va sans dire que le fromage doit rester mangeable tout de même, car plus il est fort, plus la tarte envoie, comme me l'a à juste titre fait remarquer mon 7 ans d'âge, la bouche pleine en engloutissant sa part : " L'est trop bonne ta tarte, môman, mais elle envoie !". Tout est dans l'art du dosage.

09 septembre 2017

Sablés céréales et graines

Le secret de ces petits sablés, ce n'est pas l'emporte pièce en forme de poisson que tu trouveras sur tous les marchés de Noël de France et de Navarre. Non, le secret, c'est d'utiliser une farine spéciale pour préparation de pain aux céréales, trouvable dans n'importe quel supermarché, qui contient déjà un mélange de farine de blé et de seigle ainsi que des graines variées. Trop facile !

Pour une quarantaine de petits sablés aux céréales et graines, hormis 30 mn devant toi et 1 heure de repos, il te faudra :

  • 200 g de farine spéciale "pain aux céréales"
  • 120 g de sucre glace
  • 60 g de poudre d'amande
  • 1 pincée de sel
  • 120  g de beurre
  • 1 oeuf
  • quelques caramels mous en petits dés

Mélanger la farine, le sucre glace, la poudre d'amande et le sel. Incorporer le beurre à température ambiante en petits morceaux, du bout des doigts, pour obtenir un sable grossier. Battre l'oeuf et l'incorporer en pétrissant jusqu'à avoir une pâte homogène. Envelopper dans du film alimentaire et laisser reposer au frais pendant 1h.

Préchauffer le four à 180 °.

Etaler la pâte sur 4 mm d'épaisseur entre 2 feuilles de papier sulfurisé, puis découper des formes à l'aide d'un emporte pièce (*). Si besoin, remettre la pâte étalée au congélateur quelques minutes pour faciliter la découpe. 

Cuire sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (reprendre celui qui a servi à étaler la pâte) pendant 10 à 15 mn selon le four.

gif sablés céréales

Et bien te voilà avec un bon goûter, sain, facile à emporter à la sortie de l'école et qui se conserve sans problème plusieurs jours dans une boîte, s'il en reste. Elle est pas belle la vie ?

(*) Si ton emporte pièce est en forme de poisson, c'est à ce moment que tu positionnes le petit bout de caramel mou pour faire un oeil.

Posté par lorasam à 16:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

06 septembre 2017

Terrine de lapin persillé

Rhooo...une terrine bien moelleuse et bien parfumée comme à la charcuterie, à mi-chemin entre du fromage de tête et des rillettes, mais sans le gras. Le meilleur du repas de ce jour-là, ai-je ouï dire (*).

Pour une belle terrine qui régalera au moins 10 personnes, hormis 1 h devant toi (et 1/2 journée d'attente), il te faudra : 

  • 1 lapin coupé en morceau (ou 5 grosses cuisses)
  • 1 bouquet garni (thym et laurier)
  • 1 oignon jaune piqué de clous de girofle
  • 4 cs de persil frais haché
  • 2 oignons blancs nouveaux hachés
  • 1 sachet de gelée au madère

Dans un autocuiseur, recouvrir le lapin d'eau, ajouter l'oignon jaune et le bouquet garni, saler. Fermer et cuire pendant 30 mn.

Désosser ensuite soigneusement les morceaux de lapin, puis mélanger la viande effilochée avec le persil et les oignons blancs hachés. Rectifier l'assaisonnement.

Tapisser un moule à cake de film alimentaire, y verser la préparation de lapin et tasser un peu.

Préparer la gelée comme indiqué sur le paquet, et la verser dans le moule. Refermer le film alimentaire sur la terrine, et placer au frais au moins 4h, le temps de la prise.

_1150471-1

(*) Même l'ado qui a toujours clâmé qu'elle préfèrerait se faire couper un bras plutôt que d'accepter du lapinou dans son assiette en a repris 2 fois. Vraiment, c'est dire.

Posté par lorasam à 22:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

31 août 2017

Confiture de mirabelle à l'orange

Je ne pouvais décemment pas faire l'impasse d'une recette à base de mirabelles sur ce blog. On est lorraine ou on ne l'est pas, flûtiaux !

Voici donc une belle confiture ensoleillée pour te régaler, avec une pointe d'orange qui se sent à peine mais réveille et équilibre parfaitement le côté très sucré des mirabelles.

Pour 2 pots de confitures, hormis 20 mn devant toi, il te faudra :

  • 300 g de mirabelles dénoyautées
  • 150 g de sucre
  • 1 petite pomme
  •  le jus d'1/2 orange
  • 1 cc de vanille liquide

Mélanger dans une casserole les mirabelles, le sucre, la pomme épluchée et rapée, le jus d'orange, et la vanille. Cuire pendant une vingtaine de minute en écrasant les fruits de temps en temps. Mettre en pot immédiatement.

_1150464-Modifier-1

Comme pour toutes mes confitures - n'hésite pas à consulter le menu des desserts pour dénicher celle à la fraise, à la framboise, ou autre - la proportion de sucre est bien moins importante que dans les recettes classiques. DONC elles se conservent au frais et ne se gardent pas pendant des mois. Pendant quelques semaines par contre, sans problème.

Posté par lorasam à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,